Inko’Nito

Mille mercis Alex, si! si!
Avec ma Stanley industrielle de chez Casto, j’en ai vraiment scié, jai touché le fond du vague à l’âme…
La noire scie va au charbon, la scie trouille me fait peur, quant à ma scie rose, ma foie (merci à ta fille au pas sage).
Avec ta scie, je veux dire celle-ci, j’ai enfin trouvé l’ame soeur. Un son puissant et chaleureux, une grande précision dans l’attaque,(même, scie c’est pas gagné du premier coup), et une souplesse idéale.
La scie bleue touche l’âme sonore en plein dans le mille.

Féliscietations, Félicie aussi…

Inko’Nito ( compagnie de théâtre de rue)